Routes du roman

La contrée est pleine d’éléments, intimement liés, qui constituent un témoin exceptionnel, une fenêtre ouverte pour entrer dans le monde de la religion populaire, les croyances et les rituels.

Alós

Église de Saint Lliser: Romane à l’origine, modifiée après, (XVIII ième siècle). Il faut détacher deux fonts à l’huile, compartimentés. Sur le sol de l’église il y a les font baptismaux romanes à décoration géométrique.
Nécropole du XII-XIII ième siècles: Dans l’actualité, le tombeau découvert au début et excavé dans le rocher est le seul à visiter.
Pont roman: Il est situé au bord de la route et il n’a qu’une seule arche.

Isil

Église romane:Édifiée au XII ième siècle, on croit, sur un ancien monastère bénédictin. Elle est déclarée comme Bien d’Intérêt Culturel et National.
Église paroissiale de la Immaculada: Situé dans l’île qui forment les bras de la rivière Noguera Pallaresa en passant par le village. Son style est baroque de 1771. Dans l’intérieur on peut trouver parmi d’autres éléments, les fonts baptismaux du style roman.

Borén

Église de Saint Martí: Romane à l’origine, conserve le portail avec les archivoltes et le verrou original. Modifiée dans le XVIII ième siècle avec le clocher à tour carrée, l’octogonal dans le corps supérieur et la toiture pyramidale.
Pont roman sur le chemin d’Àrreu: Une seule arche.

Àrreu

Église de Saint Cerni: Romane
Ermitage de la Mare de Deu de les Neus: Il est situé à 50 minutes de Borén. Construction romane.

Ensemble d’architecture rurale du XII ième siècle.

Sculpture en bois romane de la Mare de Deu de les Neus (à Borén): XII ième siècle. Elle est restaurée dans les années 1991-92.

Isavarre

Église romane de Saint Llorenç:Temple roman. Dans l’intérieur un intéressant pavé à cailloux, un bénitier et des fonts baptismaux.

València d’Àneu

Ensemble archéologique de València d’Àneu: Il s’agit d’un gisement archéologique avec une superficie de plus de 2 hectares, qui comprend les ruines du château et de l’ancienne ville médiévale de València. Les excavations ont laissé au découvert, dans chaque phase, les divers niveaux d’occupation : depuis le XI ième et XII ième siècle jusqu’au XIX ième siècle.
Église romane de Saint Andreu: Construction romane, modifié après. Clocher du XVII ième siècle à la toiture pyramidale. On conserve encore les font baptismaux romans.

Sorpe

Église de Saint Pere: Église paroissiale de trois nefs et trois absides. Modifié en 1726. Il ne reste qu’une abside. Robuste clocher rectangulaire dont la porte d’entrée est élevée. L’autel principal préside une sculpture en bois romane de Saint Pere qui est située dans une des niches du magnifique retable du style renaissance du même nom.

Son

Saint Pere de l’Abadia: Église à une nef avec abside. Au début aurait pu être une résidence d’hospitaliers. On peut observer la porte romane d’arche de demi-point. En principe, c’était une cure et après elle est devenue un logement.
Ensemble monumentale de Son: D’abord le clocher lombarde de l’église de Saint Just et Pastor. Le clocher, le cimétière, la tour de l’horloge (ancien endroit pour exorciser les tempêtes), les prestigieux retable, un bijou du style gothique du XVème siècle et les excellentes pièces romanes du patrimoine mobilier, constituent un ensemble harmonique d’une énorme valeur architectonique et artistique.